Une assurance pour la conduite accompagnee!


Comme nous le savons, il existe des tas de différents types d’assurances automobiles et cela peut varier selon le type du véhicule, le type d’usage mais aussi le type de conducteur. Le choix reste donc très vague alors qu’il faut choisir la meilleure assurance qui sera en accord avec vos besoins. Comme il est obligatoire de souscrire à une assurance, découvrez donc les aspects de l’assurance pour la conduite accompagnée dans cette rubrique.

En quoi consiste l’assurance pour la conduite accompagnée ?

La conduite accompagnée est un concept qui a été instauré pour permettre aux jeunes de pouvoir conduire dès l’âge de 15 ans en la présence et sous la surveillance de ses parents avec un permis valide. Comme l’adolescent va donc conduire la voiture, il doit souscrire à l’assurance pour la conduite accompagnée. Et oui, il aura besoin d’assurance parce que ce sera lui qui sera au volant et vous sur le côté passager. Même si vous le surveiller et que vous l’aidiez à faire attention, les accidents peuvent quand même se présenter et votre assurance classique ne pourra pas couvrir les dégâts si jamais cela arrive.

Donc, pour souscrire à l’assurance conduite accompagnée, vous avez le choix. Premièrement, vous pouvez prévenir votre établissement d’assurance et leur expliquer la situation que votre enfant peut maintenant conduire en votre compagnie et votre assureur vous demandera alors de venir régler les papiers administratifs en ajoutant un autre volet à votre contrat d’assurance automobile initial. Dans ce cas, il faudra prévoir que vos cotisations seront beaucoup plus élevées à partir de là.
Deuxièmement, il se peut que votre établissement d’assurance ne permette pas de faire ce changement ou qu’il ne propose pas ce type d’assurance. Vous devez souscrire à une toute nouvelle assurance au nom de votre enfant. Il aura donc la même assurance que vous en son nom et les cotisations devront aussi être payées.

Avant de pouvoir conduire avec les parents, l’enfant doit suivre l’apprentissage anticipé de conduite à l’auto-école et pour cela il lui faudra l’accord des parents et de l’assureur de la voiture. L’attestation de fin d’apprentissage sera obligatoire avant de pouvoir conduire avec un accompagnateur qui doit lui aussi avoir obligatoirement un permis de conduire valide. Il est à noter que l’assureur peut refuser d’assure le jeune conducteur s’il juge que l’accompagnateur ne pourra pas bien encadrer l’enfant, c’est-à-dire, si jamais l’accompagnateur a déjà été condamné ou qu’il a récemment eu son permis B (pour avoir la confiance des assureurs, il faudra avoir au moins son permis B depuis 5 ans).

L’assurance conduite accompagnée : son fonctionnement

Pour commencer, quel que soit le contrat que vous avez choisis pour souscrire votre enfant, il faudra payer des cotisations comme pour toutes les assurances automobiles. Et comme c’est encore un jeune conducteur, les risques seront beaucoup plus élevés que pour un conducteur confirmé. Pour se protéger et pour vous protéger, l’établissement d’assurance doit alors mettre la barre assez haute sur le coût d’assurance. Mais pas d’inquiétude, après le première année, le prix sera réduit parce que normalement l’assureur réduira la moitié du surprime et à la deuxième année, celle-ci sera complètement supprimée.  

Articles similaires